Foire gourmande et autres attractions touristiques

Ayant vraiment apprécié mon expérience à la foire gourmande de Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Est ontarien de l’an dernier, c’était impensable de ne pas y retourner cette année. Magie ! On m’a offert du temps supplémentaire à Ville-Marie cette fin de semaine-là !

Ce fut une belle expérience, quoi que j’ai été déçue comparativement à l’an dernier. Les artistes invités ne m’intéressaient pas. Je n’ai pas pu participer à la course Leucan. Et puisque je portais mon uniforme, je me sentais un peu intimidée de rester assise dans le public pour regarder la cuisine en action, où différents chefs de la région cuisinaient de jolis plats devant nos yeux. Donc je m’y suis littéralement rendu pour les kiosques. Point. Les mêmes que l’an dernier, en moins nombreux.

Ça a quand même été une belle expérience, à manger principalement du fromage, du fromage, et un peu de chocolat. Je me suis procurée un sac réutilisable à l’effigie de la foire gourmande, création de Deathproof à qui j’avais acheté mon coton ouaté vert forêt favori l’an dernier.

Également, je me suis procuré une belle petite provision de Becola parce que… savez-vous quoi ? Ils ont sortis DEUX nouvelles saveurs ! On a maintenant droit à du cola, une boisson style sprite/7up, et une boisson gazeuse à la canneberge (ma favorite entre les trois), le tout étant un magnifique produit du Québec (je n’ai toujours pas trouvé l’endroit exact) fait à partir de notre magnifique sirop d’érable.

J’en ai profité pour visiter, encore une fois, la maison du frère Moffett. Ce qui était bien c’est que, cette année, il y avait une dame pour explique brièvement divers éléments de la maison. Elle a d’ailleurs mis l’accent sur les fers à repasser qui étaient particulièrement lourds !20160814_142233

Sur mon retour vers la maison. Je me suis arrêté au fossilarium, à Notre-Dame-du-Nord. Et je suis ébahie ! J’étais seule, et j’ai choisi la visite guidée (bien plus agréable que de tout lire sur les murs). Vraiment, les découvertes que j’y ai faites sont incroyables ! La guide m’a expliqué le principe de la fossilisation et les effets qu’à eu le glacier sur le sol. Ah, ce fameux glacier !

Si vous n’étiez pas au courant, il y a autrefois bien longtemps, à une époque où mon cerveau n’arrive pas à retenir la date, une bonne partie de l’Amérique du Nord était recouverte par un gigantesque glacier qui a, depuis, fondu. Il a cependant participé au modelage du paysage, et on retrouve son oeuvre un peu partout. La glacier érodait le sol, en détruisant ainsi ses couches supérieures et les fossiles qu’il contenait. Ainsi, les fossiles que l’ont peut retrouver dans notre région ne sont que très anciens, datant d’avant l’époque des dinosaures, même. (Est-ce que le glacier existait à l’ère des dinosaures, d’ailleurs ?)

Vraiment, j’ai eu un coup de coeur pour cette attraction qui ne semble pourtant pas faire partie des points forts de notre belle région. À la fin de ma visite, ma guide m’a même proposé de goûter à des grillons enrobés de chocolat, et à des brownies à je ne sais plus quel insecte. Étant ce genre de personne téméraire quand il s’agit de goûter des plats étranges, j’aurais très bien pu dire oui, mais pas cette fois. Je sais qu’on parle des insectes comme de la nourriture du futur, mais je n’ai toutefois pas osé y goûter (j’ai même fait la face de la fille vraiment pas convaincue de ce qu’on venait de lui proposer)

Bref, ça a été une belle fin de semaine. Il est certain que je retournerai encore et encore à la foire gourmande, mais je crois avoir mis un trait à l’idée d’en faire une nouvelle tradition annuelle. J’irais plutôt si l’occasion se présente, ou si les groupes et chanteurs qui s’y présentent m’intéressent.

L’estomac qui me mène par le bout du nez

Vous savez, je suis une véritable gourmande dans l’âme. Et si vous me parlez de produits régionaux, je vous saute dessus, c’est clair ! Donc, pas le choix, en fin de semaine, j’ai mis les clés dans le contact et direction Ville-Marie, pour la Foire Gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-Ouest Ontarien ! Et je peux vous dire que, contrairement à mon portefeuille, je ne regrette rien

La soirée a très bien débuté avec une belle assiette de Wapiti accompagnée d’un verre de vin rouge, cuisiné par Bernard Flébus, chef d’Origine Nord-Ouest et également maire de Ville-Marie. Tout au long de l’événement, des chefs préparaient des merveilles culinaires dans une cuisine en plein milieu de la foire. Le repas était ensuite vendu sous forme de tirage au public, et je peux vous dire que mon wapiti était Dé-Li-Cieux ! (D’ailleurs, j’aime beaucoup trop ce mot. Wapiti.)

100_4797

J’y ai découvert de nombreux produits intéressants. Les pestos de la Néoferme d’la Turlute, les coeurs de quenouilles de Vert Forêt, et même… Du Bacon trempé dans le chocolat de la chocolaterie le Gisement ! Le pire, c’est que ça goûte quand même bon ! J’ai même (finalement) pu goûter à la fameuse bière bleue de Belgh Brass. Chers lecteurs, soyez impressionnez et sachez qu’aux dernières nouvelles, cette micro-brasserie d’Amos serait la deuxième dans le monde à réussir à concevoir une bière bleue ! Et, moi qui n’apprécie pas la bière à sa juste valeur, je l’ai trouvé bien bonne !

100_4794 100_4807

Des tonnes d’activités étaient également prévues. Course pour Leucan, Escalade, Ciné-bouffe, Souper gastronomique, tours de la villes en calèche, les fringales musicales (Pub gratuite pour les Nomads ici) et les spectacles de soir qui incluaient…. LES TROIS ACCORDS ! J’aime les Trois Accords, savez-vous ? Restons cependant respectueux pour leur technicien de scène, qui a su récemment être atteint de nudisme, une maladie grave et incurable. Je vous fait découvrir la même chanson que le groupe a joué en son honneur :

Évidemment, je suis retournée chez moi avec de petites merveilles. J’ai bien hâte de m’ouvrir un Bec pour en faire un magnifique Rhum’n’Coke. Et je suis simplement tombée en amour avec les créations de Deathproof (Pub gratuite ici, ils la méritent vraiment), en particulier ce coton ouaté. Vous me connaissez, quand j’ai un coup de coeur, je ne suis pas capable de résister. En plus, il est teelllllement doouuuuux !!

100_4810 100_4820

Ce genre d’événements est parfait pour encourager les producteurs et les artisans de la région. Et moi, j’aime ma région, donc je m’arrange pour la faire vivre à ma façon. Bien sûr, votre tablette de chocolat Martine coûte plus chère qu’une KitKat, mais vous encouragez des gens que vous connaissez peut-être et qui ont besoin de ces encouragements. Et, si vous voulez que je vous aime à coup sûr, faites-moi découvrir vos produits préférés de votre région :3