Cd4m #1 : Journal de lecture

Alors voilà, le Challenge des Quatre maisons est maintenant débuté !
Parce que mon précédent article où j’y ai présenté ma PAL est trèèès long, j’ai choisi de créer un nouvel article dans le but de mettre à jour l’avancée de mes lecture.

Lundi le 23 juillet 2018, jour 1 :
Je suis revenue chez moi après une longue journée de travail où il ne s’est rien passé, et un mal de tête léger mais persistant (il a beau être léger, comme je n’ai JAMAIS mal à la tête, je le trouve tout de même assez horrible. Je compatis pour ceux qui doivent régulièrement endurer des migraines qui sont dix fois pires !). Hier soir, j’ai pioché dans la pile de livres chambranlante sur mon bureau pour en retirer À un fil, de Rainbow Rowell, pour en faire ma première lecture. J’en ai lu environ les 160 premières pages, ce qui est bien en deçà de mon objectif de la journée (foutu mal de tête). Pour l’instant je trouve le roman un peu décevant. On m’a tellement vanté Rowell ! Je regrette presque de l’avoir choisi, car je l’ai choisi pour « un livre qui fait du bien », et que ce n’est finalement pas le genre de roman que j’espérais.

Mardi le 24 juillet 2018, jour 2 :
Mardi, la journée de la semaine où je semi-déménage pour me rendre dans ma 2e (3e ?) maison : l’éternelle caserne de Malartic. J’avais plusieurs choses à faire donc : outre mes bagages et la route, j’ai dû faire l’inspection bi-hebdomadaire, acheter l’épicerie, et cuisiner le pain aux courgettes que j’avais prévu pour mes déjeuners de la semaine. Et on a eu un appel d’entrée de jeu, en plus. Je n’ai donc même pas terminé À un fil alors que d’autres se vantent de près de la centaine de points qu’ils ont déjà fait gagner à leur maison ! Ah là là ! Au moins, j’ai maintenant la certitude d’avoir bien ciblé la catégorie dans laquelle j’ai mis ce roman. Car, même s’il ne me fait pas du bien dans le sens où je l’entendais initialement, je dois avouer qu’il apporte une belle morale, celle de ne pas prendre les gens pour acquis. Et se le rappeler parfois ne peut que faire du bien !

Publicités

Challenge des Quatre maisons #1

Bonjour bonjour 🙂

Il y a bien longtemps que je n’ai rien écris par ici ! Plus d’un an ! Pourquoi cette absence aussi longue ? Que s’est-il passé depuis ? Je crois que j’étais un peu fatiguée de mettre mon blog à jour, mais dernièrement m’est revenue l’envie d’en reprendre possession.
Depuis ce temps, évidemment, il s’est passé une tonne de chose ! Au printemps 2017, j’ai réussi à obtenir un remplacement à long terme au travail, ce qui me permet de travailler toujours au même endroit, un gros plus comparativement à auparavant où je devais rouler des kilomètres ! J’ai donc désormais un horaire de 7 jours – 7 jours off plutôt agréable et en plus, c’est à moins de 30 minutes de chez moi ! À ce moment-là, la compagnie pour laquelle je travaille a également été rachetée par Dessercom, qui est un organisme à but non lucratif pour lequel je suis fière de travailler :3.
Cet été-là, j’en ai profité pour aller visiter la ville de Boston et faire du camping dans un parc national, non loin de là. Ce fut plutôt un beau voyage en solitaire !
À l’automne, on a annoncé que le ministère allait permettre une meilleure desserte ambulancière dans ma région, en modifiant le type d’horaire des deux plus grandes villes. Je n’entrerais pas dans les détails mais l’avantage est que l’équipe ambulancière arrive dorénavant plus rapidement sur les lieux qu’auparavant. Si je vous en parle, c’est que ça a énormément modifié le contexte dans lequel nous travaillons. Du coup, à l’hiver, j’ai été appliqué pour travailler dans la ville où j’habite, l’une de celle qui est touché par ces améliorations. Comme on m’a embauché et que je travaille toujours pour Dessercom, vous devinerez que je n’ai pas beaucoup de temps pour moi !
Il y a environ 2 mois, j’ai également pris possession d’une jolie petite MAISON (!) que j’ai acheté toute seule (!) dans laquelle je n’ai toujours pas déménagé car j’ai quelques travaux à y faire. J’ai si hâte ! Je vous montrerais c’est promis !
Pour terminer, dans les dernières semaines, j’ai été choisie en tant que ML pour ma région, pour le National Novel Writing Month en novembre. En gros, j’ai été choisie pour servir de guide à d’autres écrivains, ce qui risque de pimenter un peu plus mon prochain NaNoWriMo (dont l’objectif est, je vous le rappelle, d’écrire un roman de 50 000 mots en un mois).
C’est pas mal ça. Le rattrapage est fait. Maintenant, passons aux choses sérieuses !
L’an dernier, une amie m’a invité à participer au challenge littéraire des 4 maisons, inspiré de la saga Harry Potter. Je m’y étais inscrite et, je ne me souviens plus pour quelles raisons, n’avait à peu près rien lu au cours du challenge. J’ai donc la ferme intention de me reprendre cette année !

L’objectif est ni plus ni moins de lire le plus possible afin de faire remporter des points à sa maison. Chaque livre lu rapporte 10 points, mais certains peuvent rapporter plus. Également, lire 7 livres ou 4119 pages permet de gagner des points bonus !

Si, vous aussi, vous êtes intéressés, je vous encourage à visionner la vidéo de Bulle de mots, l’organisatrice ! C’est ici !

Photo de Zoé Binette.

En grande compétitrice que je suis, j’ai pigé des duos de catégorie et j’ai cherché un roman intéressant qui correspondait à ces caractéristiques. Ça a parfois été très long à trouver ! (Le duo Ministère de la magie & Nick quasi-sans tête, je vous regarde, là !) J’ai parfois triché (Le duo Ministère de la magie & Nick quasi-sans-tête qui avait initialement été pigé deux fois, je vous regarde encore !). Je me retrouve donc avec 15 romans, certains que je possède, d’autres que je devrais emprunter à la bibliothèque. Comme le challenge dure 2 semaines, je sais que c’est possible pour moi de lire tous ces 15 romans mais ce n’est pas vraiment mon objectif. Si j’en lis 7, j’e serais bien heureuse. Je vous présente donc le résultat :

Feu magique & Poudre de cheminette
Cruelle, de Cat Clarke

Lors d’un séjour avec sa classe en Ecosse, Alice et sa meilleure amie Cass sont coincées dans une cabane avec Polly, l’asociale de service, Rae, la gothique aux terribles sautes d’humeur et Tara, la reine des pestes. Populaire, belle et cruelle, cette dernière prend un malin plaisir à humilier les autres. Cass décide qu’il est grand temps de donner à Tara une leçon qu’elle n’est pas prête d’oublier. Va alors se mettre en marche une succession d’événements qui vont changer la vie de ces filles à jamais.

Un roman où il est question de secrets, de mensonges, et qui va me faire voyager. Il s’agit d’une belle association de thèmes. Je suis tombée sur ce roman et lire le petit synopsis a été un coup de coeur immédiat pour moi ! J’espère ne pas être déçue !

Forêt interdite & Carte du maraudeur
L’île au trésor, de Robert Louis Stevenson

Couverture L'île au trésor

Le jeune Jim Hawkins est le héros de ce roman, ainsi que le terrible John Silver, l’homme à la jambe de bois. L' »Hispanolia » débarque sur l’Ile au Trésor les « bons » et les « méchants ». Dès lors, une lutte implacable se déroule pour retrouver le trésor amassé par Flint, redoutable pirate mort sans avoir livré son secret.

Un livre d’aventures rempli de dangers, il ne pouvait pas y avoir une association plus logique que ces deux-là ! Une tonne de romans répondaient à la description mais c’est sur ce classique que s’est fait mon choix.

Ministère de la magie & Nick quasi-sans-tête
(JE VOUS REGARDE ENCORE !)
Amours d’enfer, collectif.

Tomber amoureuse d’un fantôme, croire aux contes de fées, accepter l’impensable, se révolter contre un monde tout entier, sombrer dans la folie… Que ne ferait-on pas, par amour ! Les héroïnes de ces nouvelles vont tenter leur chance au jeu de la passion, jeu de hasard et jeu dangereux…

Il s’agit ici d’un recueil de cinq nouvelles écrites par cinq auteurs différents. Après avoir cherché et cherché un roman écrit à plusieurs sur des histoires de fantômes, j’ai dû me résoudre et avouer que je n’en trouvais pas. Néanmoins, j’ai toujours apprécié les nouvelles et certainement que ce sera agréable de lire des histoires plus courtes durant le challenge.

Bierraubeurre & Les contes de Beedle le barde
Les contes interdits : Blanche-Neige, de L.P. Sicard

Une femme coupable d’un crime dont elle n’a plus souvenir.
Une évasion vers une forêt où la noirceur ne vient jamais seule.
La découverte d’un manoir abandonné aux secrets bien cachés.
Des bougies qui s’éteignent, des ombres qui se lèvent, des objets qui se déplacent d’eux-mêmes.
Et des coups qui résonnent contre la porte, avant d’être défoncée…

C’est la belle-soeur qui lisait ce roman, un peu avant le temps des fêtes cette année, et qui en avait publié une remarque d’ailleurs. Et ma soeur qui a voulu en savoir plus, qui a posé des questions, et qui s’est fait répondre que c’était excellent, mais plutôt du style horreur et asse loin de la version disney. Du coup, j’en ai suffisamment entendu parler pour que ça ait attiré ma curiosité.

Cape d’invisibilité & Jus de citrouille
À un fil, de Rainbow Rowell

Georgie McCool sait que son mariage bât de l’aile, et que c’est le cas depuis un long moment. Elle aime toujours son mari, Neal, et Neal l’aime encore, énormément – mais ça paraîtrait presque hors sujet désormais.
Peut-être que ça a toujours été hors sujet.
Deux jours avant de partir passer Noël dans la famille de Neal à Omaha, Georgie lui annonce qu’elle ne partira pas. Elle écrit pour la télévision, et elle doit travailler sur sa série ; elle doit rester à Los Angeles. Elle sait que ça agacera Neal – Neal est toujours agacé par ce que fait Georgie – mais elle ne s’attendait pas à ce qu’il prenne leurs filles sous le bras et parte sans elle.
Quand son mari et leurs filles partent pour l’aéroport, Georgie se demande si elle a finalement dépassé les bornes. Si elle a tout gâché.
Cette nuit, Georgie découvre un moyen de communiquer avec le Neal du passé. Ce n’est pas vraiment comme du voyage dans le temps, mais elle a l’impression d’avoir l’opportunité de sauver leur mariage avant qu’il n’ait commencé.
Est-ce que c’est ce qu’elle est supposée faire ?
Ou est-ce que Georgie et Neal seraient plus heureux si leur mariage n’était jamais arrivé ?

J’ai plus ou moins été décidé à lire du Rainbow Rowell pour cette catégorie, mais les romans que je visait n’étaient pas disponibles à la bibliothèque de ma ville. Du coup, je crois que je vais quand même apprécier. Je crois, à lire quelques extraits, opinions et résumés, que c’est le genre de roman qui me ferais du bien de lire, et j’espère ne pas me tromper.

Hedwige & Ministère de la magie
Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, de Mary Ann Shaffer & Annie Barrows

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, un natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…) délices bien évidemment strictement prohibés par l’occupant. Jamais à court d’imagination, le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d’humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d’autres habitants de Guernesey , découvrant l’histoire de l’île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l’impact de l’Occupation allemande sur leurs vies… Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l’invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

Bon. ICI J’AI CLAIREMENT TRICHÉ. Je l’avoue. À la base je ne l’avais pas mis avec « ministère de la magie », mais quand j’ai vu que ce roman avait deux auteurs, j’ai décider de ne pas me faire chier. Voilà. Je l’avoue. C’est Nixx qui m’avait offert ce roman lors d’un swap épistolaire (OH MON DIEU JE N’AVAIS PAS FAIT DE BILLET POUR CE SWAP D: ) et j’avoue qu’avec un titre pareil il m’intrigue énormément !

Nimbus 2000 & Licorne
Le petit prince, d’Antoine de St-Exupéry

J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement, jusqu’à une panne dans le désert du Sahara, il y a six ans. Quelque chose s’était cassé dans mon moteur. Et comme je n’avais avec moi ni mécanicien, ni passagers, je me préparai à essayer de réussir, tout seul, une réparation difficile. C’était pour moi une question de vie ou de mort. J’avais à peine de l’eau à boire pour huit jours. Le premier soir je me suis donc endormi sur le sable à mille milles de toute terre habitée. J’étais bien plus isolé qu’un naufragé sur un radeau au milieu de l’océan. Alors vous imaginez ma surprise, au lever du jour, quand une drôle de petite voix m’a réveillé. Elle disait : …  » S’il vous plaît… dessine-moi un mouton ! « 
– Hein!
– Dessine-moi un mouton…
J’ai sauté sur mes pieds comme si j’avais été frappé par la foudre. J’ai bien frotté mes yeux. J’ai bien regardé. Et j’ai vu un petit bonhomme tout à fait extraordinaire qui me considérait gravement.

Un livre immortel qui peut se lire en une journée ? Clash. Le petit prince. Décision instantanée. Il n’y a pas plus immortel que ça. Et c’est le genre de livre qu’on peut lire 100 fois dans une vie et toujours le trouver aussi charmant. Bon, du coup, vu que, justement, je l’ai déjà lu, je risque de préférer lire de la nouveauté durant le challenge. Mais au fond, comment résister au petit prince ?

Touffu & Les contes de Beedle le barde
Les contes interdits : Hansel et Gretel, de Yvan Godbout

Une mère désespérée surprenant l’innommable dans le quatre pièces et demie miteux qu’elle partage avec son salaud et leur couple de jumeaux.
Un frère et une soeur télépathes ayant sauvagement perdu leur innocence, avidement convoités par les serviteurs de Satan.
Une adolescente rebelle à l’enfance éclatée servant de guide dans une métropole abritant anges et démons.
Un prêtre et une sorcière cherchant à accomplir la plus ancienne des prophéties du Necronomicon.
Deux enfants comprenant que, si Dieu est une pure invention humaine permettant de vivre d’espoir, le diable lui, existe bel et bien.

Dans la même série que Blanche-Neige, c’est d’ailleurs la belle-soeur qui m’a offert ce petit roman à Noël dernier. Il faut juste que je le retrouve dans le chaos de mon déménagement !

Carte du maraudeur & Nimbus 2000
L’épreuve, tome 2 : La terre brûlée, de James Dashner

Et si la vie était pire hors du labyrinthe ? Thomas en était sûr, la sortie du Labyrinthe marquerait la fin de l’Épreuve. Mais à l’extérieur il découvre un monde ravagé. La terre est dépeuplée, brûlée par un climat ardent. Plus de gouvernement, plus d’ordre…. et des hordes de gens infectés en proie à une folie meurtrière errent dans les villes en ruines. Au lieu de la liberté espérée, Thomas se trouve confronté à un nouveau défi démoniaque. Au coeur de cette Terre Brûlée, parviendra-t-il enfin à trouver la paix… et un peu d’amour ?

OUI je suis sûre que je peux lire cette brique de quatre ou cinq cent pages en une journée ! Après tout, c’est de la littérature jeunesse, les caractères sont gros, le style est facile à lire… J’ai débuté cette saga…. Il y a deux ans, je crois ? Du coup, il est temps que j’accède au tome deux ahah !

Forêt interdite & Hedwige
Dracula, de Bram Stoker

Répondant à l’invitation du conte Dracula qui prépare son prochain voyage en Angleterre, Jonathan Harker découvre à son arrivée dans les Carpates un pays mystérieux. Un pays aux forêts ténébreuses et aux montagnes menaçantes. Un pays peuplé de loups dont les habitants se signent au nom de Dracula. Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu’éprouver une angoisse grandissante. Ce comte, qui contrôle son courrier et verrouille les portes de son château, ne se reflète pas dans les miroirs et se déplace sur les murs en défiant les lois de l’apesanteur…
Jonathan Harker doit se rendre à la terrifiante évidence : il est prisonnier d’un homme qui n’est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres…

Un roman épistolaire rempli de danger ? Ohlàlà, je m’attendais à ce que ce duo de catégories me donne du fil à retordre ! Et bien non, dès que j’ai vu que Dracula était classé épistolaire, je me suis dit que je ne pouvais pas mieux tomber, tout simplement !

Feu magique & Nick quasi-sans-tête
Les chiens, d’Allan Straton

Cameron devait’ être à l’abri pour de bon, dans cette vieille ferme paumée au milieu de nulle part. Son père ne les dénicherait jamais dans un coin pareil, avait dit sa mère, N’empêche, dès le premier jour, Cameron sent bien que quelqu’un est déjà là. Invisible, mais il le sent. Il l’entend même. Quels secrets va-t-il découvrir dans cette baraque ?

Les histoires de fantômes me semblait aller de pair avec les histoires de secret. Pourtant, rien ne me venait à l’esprit, et il m’a été difficile de trouver quoi que ce soit. Je dois avouer que, dans toute ma PAL, c’est le roman qui m’attire probablement le moins. Et pourtant, je ne doute pas qu’il soit excellent !

Cape d’invisibilité & Licorne
Alice au pays des merveilles, de Lewis Carroll

« Quand le Lapin sortit une montre de son gousset, la regarda et reprit sa course, Alice se leva d’un bond car, en un éclair, elle réalisa qu’elle n’avait jamais vu un lapin avec un gousset et une montre à en sortir. Dévorée de curiosité, elle le suivit à travers champs, et eut juste le temps de le voir s’engouffrer dans un vaste terrier sous la haie.  » Pourquoi Alice s’étonnerait-elle alors de rencontrer chemin faisant une Reine de Cœur, un Griffon, un Chapelier, un Lièvre de Mars ou de prendre le thé chez les fous ? C’est au pays des merveilles que l’a entraînée le lapin blanc, un pays où elle ne cesse de changer de taille, et où tout peut arriver. Un pays que Lewis Carroll met en scène avec une rigueur impeccable dans la loufoquerie. Loin de la mièvrerie du conte enfantin, cette nouvelle traduction restitue au texte anglais toute sa verdeur mathématique.

Initialement, j’avais choisi Mme Bovary, de Flaubert, comme roman intemporel écrit à la 3e personne. Puis quand j’ai relu ma liste, je me suis dis que non, ce livre-là ne me faisait vraiment pas envie ! Alors j’ai continué à chercher jusqu’à tomber sur ceci 🙂 J’ai déjà tenté de lire Alice au pays des merveilles en version électronique, mais comme je déteste lire sur un ordinateur j’ai vite abandonné.

Bierraubeurre & Jus de citrouille
Je t’ai rêvé, de Francesca Zappia

Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n’envisagez pas qu’elle puisse être mise en doute. Et si vous n’étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l’incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d’une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d’esprit suffisamment longtemps pour aller à l’université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu’elle était persuadée d’avoir imaginé de toutes pièces… Avant même qu’elle s’en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l’adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l’âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n’est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu’où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu’où pouvons-nous la croire ?

Ce roman me fascine dès que j’ai su qu’il existait ! Il y a si longtemps que je désire le lire, mais vous savez ce que c’est…. J’avais conseillé à une amie de le lire en lui disant que j’avais lu des bons commentaires et tout. Et elle a adoré et a commencé à me dire « t’sais je suis rendu dans le passage où il se passe ça là pis… » Elle croyait que je l’avais lu et a été bien surprise quand je lui ai dit que non !

Gringotts & Poudre de cheminette
Le guide du voyageur galactique, de Douglas Adams

Comment garder tout son flegme quand on apprend dans la même journée : que sa maison va être abattue dans la minute pour laisser place à une déviation d’autoroute ; que la Terre va être détruite d’ici deux minutes, se trouvant, coïncidence malheureuse, sur le tracé d’une future voie express intergalactique ; que son meilleur ami, certes délicieusement décalé, est en fait un astrostoppeur natif de Bételgeuse, et s’apprête à vous entraîner aux confins de la galaxie ? Pas de panique ! Car Arthur Dent, un Anglais extraordinairement moyen, pourra compter sur le fabuleux Guide du voyageur galactique pour l’accompagner dans ses extraordinaires dérapages spatiaux moyennement contrôlés.

Apprenez donc que Douglas Adams n’est pas mort ! Il était prisonnier d’une race d’extra-terrestres inconnus jusqu’alors, qu’une amie du secondaire et moi avons découvert à notre plus grand malheur. Mais grâce au petit cahier vert, nous l’avons sauvé !
*tuftuf* Oui bon je sais que vous ne savez pas de quoi je parle. Disons qu’une amie et moi avons eu pas mal de délires qui incluaient, entre autre, H2G2 et Douglas Adams, bien que nous ne l’ayons jamais lu. Malgré tout, merci pour tout le poisson.

Gringotts & Touffu
Le meilleur des mondes, de Aldous Huxley

Défi, réquisitoire, utopie, ce livre mondialement célèbre, chef-d’oeuvre de la littérature d’anticipation, a fait d’Aldous Huxley l’un des témoins les plus lucides de notre temps.
Aujourd’hui, devait écrire l’auteur près de vingt ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s’abatte sur nous dans le délai d’un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d’ici là de nous faire sauter en miettes… Nous n’avons le choix qu’entre deux solutions : ou bien un certain nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation (ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technologique.

J’ai acheté ce « roman » dans une vente de garage il y a quelques années. J’ai toujours été curieuse, mais on s’entends pour dire que ce livre est loin d’être rose ! Alors voilà, il est là. Il ne me suffit plus que de le retrouver également.

C’est ce qui conclu cette immense sélection. Il me tarde de débuter le challenge, et surtout d’aller rechercher ces livres à la bibliothèque ! Participez-vous au challenge ? Dans quelle maison êtes-vous ?

Résultats de recherche d'images pour « poufsouffle »

[Il était quatre fois Noël] Les cadeaux

Bonjour 🙂 Je n’ai pas du tout été là de la semaine, pour cause des fêtes. Du coup, maintenant, je suis bien contente que ce soit terminée. Aujourd’hui, je suis là pour vous présenter les présents qui ont été échangés entre mes proches et moi. Malheureusement, je n’ai que des photos des cadeaux que j’ai offert à vous montrer pour l’instant, car j’ai dû partir pour une semaine et demi de travail sans avoir eu le temps que photographier ce que j’ai reçu.

En passant, ça a été de très belles célébration. Mon frère nous a fait découvrir un jeu, Esquissé, qui consiste littéralement à jouer au téléphone mais en dessinant. On en a tellement rit qu’aujourd’hui, deux jours plus tard, je suis encore courbaturée à des endroits /que je ne soupçonnais muscles ! (Difficile à croire que ce n’est pas exagéré, mais c’est tout à fait vrai).

De mon amie S. j’ai reçu une boucle à cheveux en cuir, qu’elle a acheté au marché de Noël en novembre. Il faut dire que, depuis qu’elle m’a offert ma première boucle à notre anniversaire, en février, je me suis constitué une petite collection que j’aime beaucoup ! Elle m’a aussi offert une pierre sculptée en forme de dauphin, probablement car elle m’a identifié en lisant la petite carte sur la « personnalité » de l’animal.

Pour ma part, je lui ai offert un bracelet en cuir noir(ou en simili-cuir, je ne sais tellement pas faire la différence), avec de la dentelle et orné d’un ruban bleu, le tout en dans style un peu gothique. J’étais tombé sur le bracelet dans la boutique Tah-dah!, lors de mes vacances un peu improvisées à Montréal en août, et je n’ai pas pu m’empêcher de penser à elle en le voyant. Le tout était accompagné d’une carte cadeau Winners et de bonbons Squish.

 

V., quant à elle , m’a offert le tome 2 de Trois fois par jour (je me demande comment elle a pu penser que j’aimerais ça 😉 ), ainsi qu’un ensemble de stylos forts jolis et utiles (je perds TOUT LE TEMPS les miens), et un carnet de notes tout simple.

En échange, je lui ai acheté des bas tous doux, ainsi qu’une belle collection de bulles de jus Mubbles (le genre qu’on mets dans les bubbles tea).Véro est un peu folle sur les bulles et la dernière fois que je lui en avait procuré, elle m’a avoué avoir terminé toute la tasse à la cuillère, en une seule portion !

D., lui ne m’a rien offert. La cause : un mélange de situation financière et de soirée organisée à la dernière minute. Et aussi parce que c’est D., qui n’aime pas recevoir ni donner Noël et aux anniversaires, parce qu’il se sens obligé (et il n’a pas tord). J’avais d’ailleurs en tête de ne rien lui offrir et de lui cuisiner des biscuits éventuellement, mais je suis tombé par hasard au HMV, lors du boxing day, un cahier avec la carte des maraudeurs comme couverture. Je n’ai pas pu m’empêcher.

Dans ma famille, j’ai choisi d’offrir à mes grands-parents une boite de chocolats Choco-Mango, en remerciement, ca ils m’accueillent régulièrement depuis un an, lorsque je vais travailler dans leur ville. Ils m’offrent beaucoup et je tenais absolument à leur offrir quelque chose.

Ma soeur et son amoureux, ayant peu de budget, m’ont donné une canette de limonade Brisk accompagnée d’une mini bouteille de rhum blanc 50mL. J’ai trouvé l’attention vraiment mignonne !

Pour ma soeur, je lui ai offert une boîte Foodtripto Italy. Il s’agit d’une boite contenant des ingrédients purement italiens, et des fiches recettes proposant d’en faire des plats traditionnels du pays. Je trouvais le concept fort intéressant, et comme ma soeur aime bien cuisiner, j’ai sauté sur l’occasion !

Et choisir un cadeau à son copain est très difficile parce que… personne ne sais ce qui lui ferait plaisir, littéralement. Mais je sais qu’il adore les framboises. Lorsqu’il est question de dessert, il ne jure que par ce petit fruit. Je lui ai donc concocté un petit ensemble avec une bouteille de jus de framboises La fraisonnée, des confitures à la framboise et à la fraise Les becs sucrés-salé, et des bonbons aux petits fruits Squish. Il a eu l’air surpris d’un tel cadeau, j’espère qu’il apprécie !

Et pour leur petite puce de 3 mois, un pantalon évolutif Coton Vanille et un cache-cou Leo & Pirouette trop chou !

Mon frère et son amoureuse (ou plutôt juste son amoureuse qui a fait le magasinage pour tout le monde, seule), m’ont offert coffret de thés DavidsTea, Gourmandises, ainsi qu’un collier vif d’or qui s’ouvre pour dévoiler une montre ! Décidément, ce collier est le plus beau cadeau que j’ai reçu cette année !

Pour mon frère, ça a été un trio de sacs de chocolats Lindt, ainsi qu’un trio de confitures à la bière du Prospecteur, signé Les becs sucrés-salés. Il a déclaré en l’ouvrant : « C’est parfait, ça », sur l’air qu’on lui connait bien.

Sa copine a reçu deux paires de bas, l’une avec des chats à lunettes, et l’autre présentant deux renards. Il y avait également un chandail de dent acheté su Society6. Même en étant concentrée sur mon propre déballage de cadeaux, je l’ai entendu s’extasier sur ce chandail, qu’elle portera pour aller travailler à la clinique dentaire ! Les vêtements étant emballés dans une boite de pâté au poulet, elle m’a dit par la suite que sa première réaction en enlevant l’emballage fut : « Meh, il ne doit plus être bon, ça doit faire une semaine qu’il est sous le sapin… » Ahah 🙂

Pour mon père, ça a été difficile aussi, mais grâce à une conversation avec la belle-soeur, j’ai choisi de lui offrir des CD de musique : Dehors novembre, des Colocs, et Cre/ation : The early years 1967-1972 de Pink Floyd. Pour ma mère, ça a été un magnifique collier en origami de Frivoles Bijoux & accessoires, acheté lors des marchés publics cet été (je me trouvais vraiment intense !)

Eux m’offrent toujours une tonnes de cadeaux qui ne sont pas nécessaire, mais qui s’est déjà plaint de recevoir trop de cadeaux ? 2 pyjamas (ils ont dû se tanner de me voir encore me promener dans la maison avec mes vieux pyjamas délabrés), une certificat cadeau de chez Choco-Mango, PAPER MARIO !! (Color splash), un roman brique dont j’ai oublié le titre (mais qui était prometteur), et je crois que c’est tout (avions que ça en fait quand même beaucoup).

Mon employeur m’a aussi donné un sac d’épicerie réutilisable, une belle tasse de voyage thermos et… un selfie stick ?!? Vraiment ?

Ça résume pas mal tout, je crois bien 🙂

 

14601049_10153787401711650_73808900963895110_n

 

[Il était quatre fois Noël] Défi photo #3

Au chalet, on se retrouve encore une fois en ce lundi afin de partager des photos sous le thème : « Présents ». Bien qu’il y a mille et une façon d’interpréter ce thème, j’ai chois de vous partager une photo des cadeaux fraîchement emballés que je vais offrir à mes proches.

 

 

 

14499143_347864792252167_6609863413373861888_n

 

Je ne suis pas certaine que ça se remarque très bien sur la photo, mais à chaque année, c’est très difficile pour moi de faire la bonne association chou/papier d’emballage. Cette année d’ailleurs, je regrette plusieurs choix, mais ce n’est pas grave.

Depuis trois ans, cependant, je fait fureur avec mes choux très originaux. Je tente de les réutiliser, mais j’en perd toujours quelques-un. Alors j’en achète autant que j’en ai besoin pour combler le manque au centre d’achats de ma ville. Je crois que dans tous les centre d’achats, en décembre, un organisme quelconque est présent pour emballer les cadeaux des gens. Dans ma ville, il s’agit de l’église d’une de mes amies, qui recueillent les dons pour pouvoir les redistribuer dans toute la communauté. Je préfère emballer moi-même mes présents, mais j’aime leurs acheter quelques choux qu’ils font eux-même et qui sont tous uniques !

 

14601049_10153787401711650_73808900963895110_n

[Il était quatre fois Noël] Le sapin de la caserne

14601049_10153787401711650_73808900963895110_nBonjour ! Noël arrive à grands pas ! Les décorations sont déjà toutes bien installées, et c’est le temps de montrer ce que nous avons faits !

Malheureusement, lorsque je suis partie de chez moi jeudi matin, pour toute une semaine, je n’avais même pas terminé le sapin, qui est pourtant la première étape des décorations de Noël.

Tout ce que j’ai à vous montrer, donc, c’est le petit sapin qui décore l’appartement de mon lieu de travail, et qui est pourtant suffisant pour donner un petit air festif, surtout le soir et la nuit, lorsqu’on décide d’en faire la seule source de lumière.

15538441_350047305369746_3228308946812928000_n

Joli, non ?

[Il était quatre fois Noël] Beurre de poires

Aujourd’hui au chalet, on a sortit les poêles et les chaudrons et on s’est tous mis à la cuisine !

J’ai choisi de faire du beurre de poires, parce que c’est une recette que je n’avais pas encore testé dans mon livre de recette Trois fois par jour (tome 1). En plus, je trouve que ça convient à merveille avec le temps des fêtes, car c’est une recette qui, d’abord, s’offre bien en cadeau, ensuite, qui se partage bien avec les frère et soeur qui viennent reprendre leur chambre le temps des vacances.

Je ne vous partagerais pas la recette puisque je l’ai prise dans un livre (navrée), cependant, on trouve des tas de recettes de beurre de fruits différentes sur le net, et je suis sûre qu’elles sont toutes aussi faciles.

Car je n’ai pas souvent vu de recette aussi facile de ma vie ! L’étape la plus difficile et fastidieuse, c’est de peler et de couper les poires, pour vous dire..

On jette à peu près tous les ingrédients dans un chaudron, on laisse cuire et ensuite, on passe le tout au pied-mélangeur ! Et le résultat est délicieusement onctueux. Je suis certaine d’en ravir plusieurs pour déjeuner, parmi le chalet et ma famille !

On peux aussi s’en servir comme coulis sur de la crème glacée, et je suis sûre que ce beurre s’agencerait à merveille avec un sandwich au (vrai) fromage !

14601049_10153787401711650_73808900963895110_n

[Il était quatre fois Noël] Défi photo #2

C’est fou comme la noirceur arrive rapidement en cette période de l’année !

L’autre jour, alors qu’il me semblait que la soirée commençait, je retournais tranquillement chez moi en me désolant qu’il fasse déjà sombre. Cette fois-là, je suis passé juste à côté de l’espace 75, un petit parc qui a été aménagé près de la rue principale, lors des festivités du 75 anniversaire de la ville, il y a déjà quelques années. Et j’ai été « illuminée », par le joli sapin que la ville avait placé à cet endroit.

15338336_1807568012849202_2197415799616962560_n1

Vraiment, il est très joli, alors je n’ai pas pu m’empêcher de le choisir pour la photo du jour, sous le thème Illuminations. Évidemment, je ne suis pas très bonne pour bien rendre des lumières en photos. Il est bien plus joli en vrai !

* * *

14601049_10153787401711650_73808900963895110_n

[Il était quatre fois Noël] Marathon télé

C’est aujourd’hui la journée du marathon télé ! Préparez vos grosses doudous et vos boissons chaudes, parce qu’au chalet, nous allons passer la journée devant nos écrans pour profiter de films et d’émissions de télévision en tout genre !
Pour ma part, j’ai un horaire relativement chargé puisque j’ai beaucoup de rattrapage à faire, notamment du côté de Jérémie. N’oublions pas le film commun à 21h 15h (Au Québec, si je veux le regarder en même temps que tout le monde, ce sera en après-midi !)

Je laisse donc ici un petit récapitulatif de ma journée.

Minuit à 1h30

Oui, j’étais debout à ces heures-là pour écouter Les épisodes 2 à 8 du Visiteur du futur. J’ai découvert ces websérie il y a peu (j’ai découvert les webséries il y a peu, en fait). Et je découvre que ce que fait Frenchnerd/Frenchball, c’est très bin dosé entre l’humour, l’action et le scénario en fait !

10h30 à 11h30

J’ai écouté l’épisode 8 de la saison 4 de Dexter en faisant un peu de ménage. On est alors en pleine enquête sur Trinité.

11h30 à 15h

jeremie

J’ai écouté en rafales de nombreux épisodes de Jérémie, soit de l’épisode 1 à 6 de la saison 2 (J’ai dû en réécouter quelques uns parce que je ne savais plus où j’étais rendu).

15h à 15h45

tumblr_ns7q385fdb1ri54teo2_r1_540

J’ai commencé le visionnement du film La veille, qui était le film commun pour tous. La majorité des gens du chalet semblent ne pas avoir apprécié l’humour un peu trash du film, mais pour ma part, Super Écran sur demande m’a obligé à cesser le visionnement après à peine 45 minutes. Dommage.

(Gif le visiteur du futur du tumblr Becausepeople
Gif Dexter du tumblr MichalCHallPics
Image Jérémie du site de Vrak
Gif La veille du tumblr Daily Joseph Gordon-Levitt)

[Il était quatre fois Noël] Bonjour Père Noël

Père Noël, comme tu dois être bien occupé ces temps-ci. N’oublie pas que tu dois aussi prendre un peu soins de toi dans les grands moments de stress. La surcharge de travail, ce n’est pas bon pour personne.

Depuis l’an dernier, je tente de prendre l’habitude de t’écrire chaque année, comme lorsque j’étais petite (même si je croyais alors que c’était en fait mon frère qui m’écrivais ta réponse, ou un plus vieux de mon école. Je sais aujourd’hui que ça a toujours été toi). Je tient à te rappeler que, malgré les termes que je vais utiliser, ce n’est pas la liste exhaustive de ce qui me plairait. Je sais que, peux importe ce que tu m’offriras, même si ce n’est que des biscuits chauds ou simplement de l’amour, tu sauras deviner exactement ce dont j’ai besoin. Et j’ose espérer que je saurais l’apprécier. Cette liste, ce n’est que quelques idées de ce qui pourrait me faire plaisir, parce que je sais à quel point il peut être TRÈS difficile de faire des bons choix quant à des cadeaux. Au ca où tu aurais besoin d’inspiration.

Tu sais que je m’étais procurée une Wii U l’an dernier. Et bien, il y a plusieurs jeux qui me font envie, que j’aimerais acquérir. Comme le nouveau Paper Mario : Color Splash. (Tu sais que Paper Mario restera à jamais mon jeu vidéo favori). Comme l’ensemble Bayonetta 1 & 2 (ce jeu à l’air génial). Ou bien Just Dance, The Sims (sur Wii), Rayman, Mario Party, un jeu de The legend of Zelda ou de Mario que je n’ai pas. Ou une carte pour que je puisse acheter à ma guise de vieux jeux de mon enfance de façon éléctronique.

Cette année, je me suis aussi mise à la couture. J’avance lentement, mais sûrement. Malgré les apparence, je n’ai pas abandonné. Une machine à coudre portative, pas trop compliquée d’utilisation et pour débutant serait parfait afin d’avancer plus rapidement dans mes projets et, peut-être éventuellement, me partir une petite boutique Etsy.

Le tome 2 de Trois Fois par Jour est sorti depuis septembre. Tu sais que je ne l’achèterais pas avant que Noël, et même ma fête, soient écoulés car, même si j’ai des doutes de recevoir ce livre de cuisine, je veux laisser cette possibilités aux gens de mon entourage. Un abonnement au magasine ne serait pas de refus non plus, même si je ne me sert pas énormément de ceux que j’ai déjà en ma possession. Ça viendra.

Et tu sais à quel point je suis gourmande. Des petits gâteaux, des friandises, du chocolat, du maïs éclaté, du caramel, des boissons chaudes… Et des colabec ! C’est le genre de cadeau idéal lorsqu’on a rien trouvé, qu’on est à la dernière minute, et pourtant, c’est ce genre d’attention qui me fait particulièrement plaisir à recevoir !

Si l’idée de m’offrir l’amour te viendrais en tête, s’il te plait, non. Je suis bien pour l’instant, seule en l’unique compagnie de gens, filles et garçons, que je ne considère que comme des amis. Je n’ai pas le goût de m’embrouiller l’esprit avec l’amour cette année, et je n’ai pas non plus l’envie qu’on me demande si je suis en couple ni pourquoi je suis célibataire. Laissons les gens vivre leur vie.

J’ai l’étrange impression que mes parents vont m’offrir Harry Potter et l’enfant maudit. Si c’est le cas, merci, c’est un beau cadeau. Sinon, ce n’est pas grave, je le lirais bien un jour.

Mais déjà, tu me permets d’aller voir ma famille maternelle cette année pour Noël, et tu sais très bien que ce ne pourra pas être le cas à tous les ans. Merci pour ce cadeau.

Je n’oublierais pas de te fournir quelques cookies et du lait. Et pourquoi pas un petit verre de moût de pomme, plutôt, pour pouvoir festoyer Noël toi aussi, même si tu dois conduire ta calèche par la suite !

Surtout, fait attention à toi.
– Saloria qui t’aime bien.

[Il était quatre fois Noël] Défi photo #1

Bonjour bonjour 🙂
Je n’ai finalement pas pu participer au marathon de lecture, qui avait lieu en fin de semaine, même si je m’étais inscrite pour le format White Christmas (alias toute la journée du samedi). J’ai jugé préférable me concentrer sur mes obligations..

Par contre, au chalet, on organise cette année encore un petit défi photo. À chaque lundi, on nous donne une thématique sur laquelle on doit partager une photo. Aujourd’hui, le thème est Chaleur gourmande. Je vous présente donc les tartes quiches aux poireaux qui ont occupés ma soirée pour les faire. 15057319_167836543689242_6691972832907231232_n1

Mon superviseur avec qui je travaille aujourd’hui Ceux du chalet qui ont été assez rapides pour s’en procurer une part se sont régalés. Les tranches de pommes à la surface de la quiche sont pour moi un coup de coeur car cela donne une petite touche sucrée, exactement comme il convient pour les fêtes ! C’était très… gourmand !